A l’initiative de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG), Un atelier de validation du rapport diagnostique du phénomène de la corruption et des infractions assimilées en Côte d’Ivoire, a eu lieu les 9 et 10 septembre 2021 à Seen Hôtel-Abidjan.

Présidée par le Président de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG), N’Golo Coulibaly, cette rencontre a enregistré la présence, du Ministre de l’Économie et des Finances, Adama Coulibaly, du Ministre de la Promotion de la Bonne Gouvernance, du Renforcement des Capacités et de la Lutte contre la Corruption, Épiphane Zoro Bi BALLO, de Monsieur l’Inspecteur Général des Finances, Lassana SYLLA, et des partenaires au développement.

L’atelier avait pour objectif, l’élaboration de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées.

À l’ouverture des travaux, M. N’Golo COULIBALY, a indiqué que cette stratégie nationale de lutte contre la corruption permettra de bâtir non seulement une politique générale mais aussi des politiques sectorielles dont la mise en œuvre nécessitera l’implication forte des parties intéressées.

Pour le Ministre de l’Économie et des Finances, l’éradication de la corruption est essentielle pour atteindre le développement économique. Si des progrès ont été réalisés, note-t-il, il importe d’internaliser les normes anti-corruption novatrices, contenues dans la convention des Nations Unies contre la corruption, mondialement acceptées et qui s’appliquent tant au secteur public qu’au secteur privé.

S’adressant à son tour aux participants, Le Ministre de la Promotion de la Bonne Gouvernance, du Renforcement des Capacités et de la Lutte contre la Corruption, Epiphane Zorro Bi BALLO, a fait savoir qu’il « y a énormément à faire en matière de lutte contre la corruption avec ce cadre national qui soutiendra la mise en œuvre du plan national de développement 2021-2025.