Madame le Secrétaire Permanent, 
Mesdames et Messieurs les Inspecteurs des Finances,
Mesdames et Mesdemoiselles,

Je suis particulièrement heureux de me retrouver au milieu de vous en ce jour de commémoration de la Journée Internationale de la Femme, pour qu’ensemble, nous rendions un hommage mérité à nos sœurs et à nos mamans.

Ma présence ici ce matin, comme l’année dernière, est un signal fort que je vous adresse. Cette journée a certes pour objectif de vous rendre hommage mais elle constitue également une occasion de réfléchir sur la condition féminine au sein de notre institution. 
Nous avons mis les femmes au-devant de toutes les activités de L’IGF. Elles tirent l’institution par le haut car elles occupent des postes stratégiques au sein de l’institution. En effet, elles ont en charge : 
Le Secrétariat Permanent
La Cellule des Ressources Humaines
Le Comité de Pilotage est composé majoritairement de femmes
Le Service Qualité
Le Service Accueil, porte d’entrée à l’IGF est tenu par des dames 
L’entretien des locaux qui participe du bien être des agents est assuré essentiellement par des dames.
 
C’est pourquoi, je me réjouis de la promotion de plusieurs dames au cours de cette année. Il s’agit de : 
Trois Administrateurs des Services Financiers 
Sept Attachés de Direction
Cinq femmes admises au concours d’intégration de la Fonction Publique. 
Grace à vous, nous sommes l’une des structures qui est proche du respect de la norme internationale en terme de parité, un des critères qui nous a valu l’octroi du Prix National d’Excellence en 2019.
Toutes mes félicitations, vous le méritez et je profite de cette occasion pour exhorter toutes les dames à faire autant afin de permettre à l’Inspection Générale des Finances d’avoir davantage de femmes-cadres compétentes. 
Nos défis sont immenses et nécessitent un potentiel humain de grande qualité. Vous constituez aujourd’hui un maillon incontournable dans le fonctionnement de l’IGF. Par vos sacrifices quotidiens, vous contribuez largement au bien-être de tous les agents.

En outre, vous êtes la VIE, le premier berceau de la VIE. Et pourtant, les conditions de vie des femmes demeurent encore précaires car elles sont les premières victimes des crises et de la privation de certains droits fondamentaux.

Pour ce qui me concerne, je voudrais réaffirmer ici ma détermination à vous soutenir, à vous accompagner et à œuvrer en vue de votre épanouissement au sein de cette administration dont j’ai la charge.
Pour 2021 je prendrai en charge la totalité des frais inhérents à l’organisation de la cérémonie : le pagne et la couture, le repas et autres.
Je ne saurais terminer mes propos sans vous adresser à nouveau mes chaleureuses félicitations pour la parfaite organisation de cet évènement qui nous réunit ce matin.

Vive les femmes !
Et de façon particulière, vive les femmes de l’IGF.

Je vous remercie.