L’Inspection Générale des Finances  entend jouer pleinement son rôle en tant qu’auditeur interne des projets et programmes et financés par les partenaires techniques et financiers(PTF). A cet effet, elle met un accent particulier sur le renforcement des capacités de ses agents en vue de faire face aux défis à relever.

Ainsi, plusieurs auditeurs et Inspecteurs ont participé à un atelier portant sur les  outils et techniques de détection de fraude dans  les Procédures de passation des marchés publics financés et cofinancés  par la Banque Mondiale. C’était le 25 juin dernier au siège de la représentation de ladite institution.

A l’entame de l’atelier, Monsieur KRA (spécialiste principal en gouvernance) a indiqué que la problématique de la corruption et la fraude constituent une priorité pour la banque mondiale .C’est pourquoi au-delà des financements, la banque mondiale  appuie également les structures de contrôle dans le cadre des renforcements des capacités, a-il-il ajouté.

A sa suite, Monsieur ADONI (spécialiste principal en gouvernance –Passation des marchés) a animé l’atelier  qui avait pour objectifs de comprendre les règles et  dispositions pratiques pour prémunir la fraude et corruption, l’approche du processus de vérification d’un marché et les sanctions au cas où un marché n’est pas conforme aux procédures de la Banque mondiale.

Aux termes de cet atelier fort enrichissant ponctué d’échanges des participants, un mot de remerciement au nom Monsieur l’Inspecteur Général des finances, a été adressé aux représentants de Banque Mondiale pour la tenue de cette formation qui illustre parfaitement la qualité du partenariat entre les deux structures dans l’optique d’une optimisation des résultats.