• Chers usagers, nous vous encourageons à utiliser simultanément deux moyens de saisine pour accélérer la prise en charge de votre plainte ou dénonciation
  • Le numéro vert de la BLC (800 00 380) est seulement accessible pour le moment qu\'aux téléphones fixes

 

 

 

« Pour aller vers une meilleure gouvernance et une bonne gestion des deniers publics, toute administration publique doit s’appuyer sur les outils que sont l’audit et le contrôle interne.»

 

Dans le cadre de l’implémentation du contrôle et de l’audit interne au sein du Ministère de l’Economie des Finances et du Budget à partir de 2017, l’Inspecteur Général des Finances a initié depuis 2013, le renforcement des capacités de ses agents à travers un partenariat avec l’Institut d’Audit Interne Côte-d’Ivoire (IIA-CI) et l’Institut Français de l’Audit et du Contrôle interne(IFACI).Pour l’année 2016, la formation qui a débuté  le 24 Mars dernier vient de s’achever le 30 Juin avec l’intervention de Monsieur Stephan ROUDIL (Inspecteur des Finances à Paris, Spécialiste de l’audit interne et co-auteur du rapport sur la structuration du contrôle et de l’audit internes de l’Etat de France).Aux termes de sa mission de formation, M. ROUDIL a bien voulu nous accorder une interview en vue de nous situer sur les enjeux de la conduite d’une mission de contrôle et d’audit interne dans le cadre de l’Administration Publique.

 

Durant une semaine, vous avez animé un module de formation relatif à la conduite d’une mission d’audit interne. Pouvez-vous nous parler du contenu de cette formation que  vous venez de dispenser aux Auditeurs et Inspecteurs ?

 

La séance de formation que nous venons de partager est centrée sur la méthode de conduite d’une mission d’audit interne. A ce titre, elle donne les bases essentielles pour réaliser une mission d’audit. En effet, les étapes indispensables, les repères et tous les outils méthodologiques y sont exposés et illustrés par des exercices pratiques. La  structuration de cette formation  permet bien évidemment de se placer au plus près des situations réelles que l’on pourrait rencontrer  dans  le cadre de l’audit interne pour les organisations publiques qui interviendraient  au niveau des politiques à conduire.

 

Qu’est–ce qui particularise cette formation des autres formations disponibles en audit interne ?

 

L’intérêt de ce module de formation réside essentiellement dans le fait que la méthodologie présentée s’appuie sur les meilleures pratiques internationalement reconnues et s’inscrit en parfaite ligne avec les normes internationales de l’audit interne. Elle permet d’acquérir notamment tous les réflexes utiles et indispensables à la réalisation d’une mission d’audit interne avec la plus grande rigueur et le plus grand professionnalisme. Cette formation constitue par ailleurs une base solide de préparation aux certifications et ou aux diplômes  en matière d’audit interne. En effet, chaque participant qui souhaiterait s’engager dans cette démarche dynamique de certification de diplôme aurait un intérêt particulier à suivre  ce type de formation

 

Quelle appréciation faites-vous de la pratique de l’audit interne dans une Administration Publique ?

 

L’audit fait partie aujourd’hui totalement du paysage des Administrations publiques. Que ce soit en Afrique, en Europe, aux États-Unis partout dans le monde, toutes les Administrations Publiques ont trouvé  l’intérêt  et la plus-value de cet outil de management fondamental qu’est l’audit interne.

Toutes se sont engagées dans les démarches de modernisation de leurs administrations pour intégrer totalement l’audit et le contrôle interne. Pour aller vers une meilleure gouvernance et une bonne gestion des deniers publics, toute organisation doit  s’appuyer sur les outils que sont  l’audit et le contrôle internes. Cette démarche de progrès existe pour utiliser au mieux l’audit interne au sein du secteur public pour s’en assurer la transparence et l’intégrité. Mais l’implication des dirigeants publics, la professionnalisation continue des équipes d’auditeurs  et la   valorisation des résultats sont des points très encourageants dans la dynamique de l’audit interne dans le secteur public qui visent à se renforcer progressivement.

 

Selon vous, qu’est ce qui devrait être fait pour une meilleure pratique de l’audit interne au niveau de l’Inspection Générale des Finances?

 

Il convient tout d’abord de rappeler l’implication et le volontarisme qu’affiche l’Inspection Générale des Finances dans le domaine de l’audit interne puisqu’il s’agit maintenant pour la 3ème année consécutive que nous arrivons à réaliser ce type de formation parmi tant d’autres.

Plusieurs éléments paraissent fondamentaux pour que l’IGF puisse continuer à se renforcer, à occuper un rôle moteur en matière d’audit interne dans l’Administration, et puis évidemment montre et démontre son exemplarité en la matière.

En premier lieu, je soulignerais qu’il s’agit de poursuivre et d’accentuer les actions de sensibilisation et de formation des Auditeurs, Inspecteurs.

C’est un travail continu à l’instar de ce que nous menons depuis 3 ans et qui doit en permanence être renouvelé.

Un second point se situerait au niveau du support nécessaire, indispensable aux différents auditeurs ou Inspecteurs de l’IGF qui souhaiteraient s’engager dans des processus de certification de diplôme individuel. La plus-value apportée au service en serait que renforcée et apporterait des résultats tangibles, de crédibilité de l’engagement de l’IGF pour la professionnalisation en matière d’audit interne ;

Enfin, dernier point que je me permettrais de souligner , c’est de travailler aussi à la capitalisation au sein du service pour des retours d’expériences sur les missions déjà réalisées en les rapprochant des concepts, des méthodes, outils que l’on a pu passer en formation mais de les rapporter, les confronter aux méthodes utilisées pour une amélioration continue dans ce domaine.

 

Quelle est votre adresse à l’endroit des auditeurs qui viennent de suivre cette formation ?

 

Tout d’abord des mots d’encouragements. J’ai toujours souligné le grand intérêt, les qualités humaines, professionnelles, l’engagement et l’implication de l’ensemble des auditeurs et des inspecteurs qui participent à ces modules dans un esprit à la fois institutionnel et individuel pour l’amélioration globale des pratiques de l’audit interne au sein de l’IGF. En somme, un message d’encouragement et de félicitations pour cette volonté indéniable qui apparait à chacun des groupes par des échanges et discussions.

 

Interview réalisée par le Service Communication