• Chers usagers, nous vous encourageons à utiliser simultanément deux moyens de saisine pour accélérer la prise en charge de votre plainte ou dénonciation
  • Le numéro vert de la BLC (800 00 380) est seulement accessible pour le moment qu\'aux téléphones fixes

Le conseil des ministres s’est tenu, le mercredi 17 février 2016 dernier, au Palais de la Présidence de la République, sous la conduite du Président de la République, Son Excellence, Monsieur Alassane OUATTARA.

 

Au cours des travaux, le Conseil a adopté une communication et un décret  au titre du Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité.

 

La communication est relative à la mise en œuvre par la Côte d’Ivoire du Mécanisme d’examen de l’application de la Convention des Nations Unies contre la Corruption et au compte rendu de la participation de la Côte d’Ivoire à la 6e session de la Conférence des Etats Parties à la Convention des Nations Unies contre la Corruption, à Saint-Pétersbourg (RUSSIE), du 02 au 06 novembre 2015.

 

• Le décret porte création, attributions, composition, organisation et fonctionnement du Comité de coordination des actions liées au Mécanisme d’examen de l’application de la Convention des Nations Unies Contre la Corruption.

 

Ce décret, qui fait suite à la 6e session de la Conférence des Etats parties à la Convention des Nations Unies contre la Corruption, intervient dans le cadre de la mise en œuvre de cette convention ratifiée par le Président de la République depuis décembre 2011.

 

Selon le Porte-Parole du gouvernement, la mise sur pied de ce comité chargé d’accompagner l’Etat dans la transposition des règles et des bonnes pratiques édictées par la convention dans la législation nationale, traduit l’engagement du Gouvernement à lutter efficacement contre la corruption et les infractions assimilées, notamment l’enrichissement illicite, le blanchiment d’argent et les conflits d’intérêts.

 

Source : Fraternité Matin  18 Février 2016