Le nouveau président de la Haute autorité pour la bonne gouvernance, Seydou Elimane Diarra, a reçu, ce jeudi 2 avril, les charges des mains de son prédécesseur René François Aphing-Kouassi au siège de ladite institution à Cocody-Riviera golf en présence du secrétaire général du gouvernement, Sassan Kambiré.

René François Aphing-Kouassi a indiqué que durant son service à la tête de cette structure, son équipe s’est attelée à fixer le cadre des activités, à concevoir les supports de travail, à créer et à mettre en route les structures techniques, à établir des ponts avec les organes publics et privés de prévention, de lutte contre la corruption et les infractions assimilées et à démarrer le processus de déclaration de patrimoine.

Il a aussi invité son successeur à « finaliser le dispositif légal à travers la clarification des modalités de constitution du conseil initial et l’élaboration de textes sur la protection des témoins, victimes et dénonciateurs. »

Pour sa part, le nouveau président de la Haute autorité pour la bonne gouvernance, Seydou Elimane Diarra, a salué les efforts de son prédécesseur et rappelé que la bonne gouvernance constitue une institution d’une très haute importance pour atteindre le statut de pays émergent.

Pour lui, aucun pays en déficit de gouvernance ne peut attirer sur son sol des investisseurs pour contribuer à son développement. Car « cela à des conséquences sérieuses sur le niveau de l’investissement, la création d’emplois et la qualité de vie des citoyens. »

Il a indiqué que la Haute autorité pour la bonne gouvernance ne manquera pas d’associer à ses activités les élus, le secteur public et privé, la société civile, les médias  de même que les  organismes non gouvernementaux nationaux et internationaux qui travaillent depuis de nombreuses années sur des questions qui relèvent à la fois de la promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption.

Il a par ailleurs ajouté qu’il compte nouer des partenariats stratégiques et annoncé comme première activité phare un séminaire d’appropriation du contenu de l’ordonnance 2013-660 du 20 septembre 2013 relative à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées.



Ouattara Ouakaltio

Correspondant communal (Publié le vendredi 3 avril 2015 Fraternité Matin)