« Inspection Générale des Finances, structure de contrôle de proximité et de promotion de la bonne gouvernance économique et financière »
Dans son deuxième numéro consacré aux grandes réformes du Ministère auprès du Premier Ministre, chargé de l’Economie et des Finances, le magazine d’information du Comité de concertation Etat-Secteur Privé dénommé « Magazine TWINS » a fait un gros plan sur l’Inspection Générale des Finances, notamment sur :

 

  • 1. ses attributions, son organisation et son fonctionnement (page 19) ;
  • 2. le bilan de ses activités de 2013 en faisant ressortir les principales missions, ainsi que les activités de renforcement de capacités en audit interne (page 19) ;
  • 3. sa contribution à la mise en œuvre de deux réformes majeures des finances publiques, à savoir : (i) la lutte contre la corruption avec la Brigade de Lutte contre la Corruption (BLC) (page 20) et (ii) l’amélioration du climat des affaires à travers le Comité Paritaire Etat /Secteur Privé de remboursement des crédits de TVA dont l’IGF assure la Présidence (page 54).

 

i. Brigade de Lutte contre la Corruption (BLC) :

La BLC est une unité opérationnelle d’enquêtes spécialisées dans la lutte contre la corruption et les infractions économiques et financières assimilées, créée en 2012 au sein de l’IGF. Elle a pour mission générale de combattre la corruption sous toutes ses formes par la prévention, le traitement des plaintes et dénonciations, la détection des actes de fraudes et de corruption par une approche interdisciplinaire intégrant le renseignement, les investigations et le contrôle portant sur les ressources financières dont la gestion incombe au Ministère de l’Economie, des Finances et du Budget. Elle a à son actif plusieurs missions majoritairement conduites sur la base de dénonciations anonymes et ayant abouti pour certain à des poursuites judiciaires des personnes incriminées.

ii. Comité TVA :

Le Comité de Suivi des Remboursements de Crédits de TVA a été créé pour renforcer la transparence et la célérité dans l’instruction et le paiement des dossiers de crédits de TVA, suite aux critiques et plaintes du secteur privé. Cette réforme s’inscrit dans le cadre des engagements pris par le Gouvernement pour améliorer le climat des affaires en Côte d’Ivoire. En termes de résultats, cette plateforme qui constitue un véritable cadre de collaboration Secteur Public / Secteur Privé a permis, entre autres, la transparence du circuit de remboursement des crédits de TVA, des paiements réguliers, ainsi que la mise en place d’un portail permettant aux entreprises de suivre l’évolution du traitement de leurs dossiers sur le site internet de la DGI.

 

Cliquer ici pour consulter les articles parus dans le magazine TWINS