A la rencontre d’échanges gouvernement-délégation des administrateurs de la Banque Mondiale, qui a eu lieu, hier entre 11H et 13H, à son cabinet, le Premier Ministre, SORO Guillaume a été on ne peut plus direct vis-à-vis de ses hôtes. « Nous souhaitons un soutien massif de la Banque Mondiale et surtout, de la flexibilité. Et nous voulons le point d’achèvement au PPTE », leur a-t-il indiqué d’entrée de jeu. C’était aussi le canevas des échanges qu’il proposait ainsi aux neuf administrateurs. En faisant un come-back sur les propos tenus par le Chef de la mission de la Banque Mondiale, l’Administrateur Jörg FRIEDEN, à l’arrivée de la délégation, à l’aéroport, à 9H, on se dit que les hôtes venus de Washington sont bien dans le ton. Dans la mesure où, après la petite séance de travail avec le Ministre de l’Economie et des Finances, Charles Koffi DIBY, et son collègue de l’Industrie, DOSSO Moussa, Monsieur FRIEDEN a fait savoir aux journalistes que la mission était là pour écouter la Côte d’Ivoire et les autorités, afin de comprendre quels sont les défis et les choix du pays. Il estime que « c’est important pour la Banque Mondiale de comprendre dans quel contexte elle opère, afin de pouvoir adopter la meilleure stratégie de soutien à votre pays ». Ces propos ont réjoui le Ministre DIBY qui voit, dans la présence des administrateurs de la Banque Mondiale en Côte d’Ivoire, une aubaine pour le pays. Pour la simple raison que ce sont eux qui décident de la suite à donner aux dossiers qui sont transmis à l’institution. Pour cela, il trouve tout à fait « important qu’ils viennent connaître la Côte d’Ivoire pour voir si nos choix convergent afin que la Banque Mondiale puisse être plus présente ». Après la rencontre de la Primature, la délégation s’est rendue, dans l’après-midi, à la centrale thermique AZITO O&M où elle a eu des échanges avec les dirigeants de la société, en présence du Ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Adama TOUNGARA. Faut-il le noter, la Société Financière Internationale (IFC) fait partie des principaux investisseurs de la centrale thermique. Les administrateurs de la Banque feront le tour, aujourd’hui, des chantiers financés par l’institution. Source : Fraternité Matin